Les naturalistes en herbe

Les naturalistes en herbe - Culture Expositions - Rétrospectives Environnement / Développement durable Exposition - Bibliothèque Saint André - Spectacle-Marseille - Sortir-a-Marseille

Parallèlement à la conférence originale et ludique du 1er décembre, les créations des naturalistes en herbe conçues avec l’artiste Émilie Fayet font l’objet d’une exposition. Elles ont été réalisées cet automne à partir de techniques de teinture végétale.

En partenariat avec Opera Mundi et le collège Henri Barnier.

• Autour de l’exposition
Jeudi1er décembre à 14h
Conférence Abécédaire® avec les écologues Valérie Bertaudière-Montès et Christine Robles, Aix-Marseille Université
P comme Plante, H comme Habitat… à partir de plusieurs mots, les écologues Valérie Bertaudière-Montès et Christine Robles nous éclairent sur l’écologie du quartier avec le concours des jeunes participants à l’action culturelle les Naturalistes en herbe, un parcours d’éveil à l’écologie.

Plongée au coeur des canyons

Plongée au coeur des canyons - Culture Expositions - Rétrospectives Photographie Environnement / Développement durable Exposition - Espace Villeneuve Bargemon - Spectacle-Marseille - Sortir-a-Marseille

L’exposition « Plongée au coeur des canyons »réouvre ses portes alors que le Parc national des Calanques fête ses 10 ans. Inaugurée pour la première fois à Marseille en février 2020, elle a dû fermer prématurément en raison de la crise sanitaire. Elle vous donne à nouveau rendez-vous, du 21 octobre au 21 décembre 2022, à l’Espace Villeneuve Bargemon.

Plus que jamais, cet anniversaire est l’occasion pour l’établissement et ses partenaires d’échanger, de sensibiliser et de mobiliser les citoyens autour de la protection de la biodiversité.
À quelques kilomètres de nos côtes, les canyons sous-marins creusent la roche de profondes entailles et révèlentun monde dont nous ignorons presque tout. Battus de puissants courants, les canyons sont le lieu de tous les échanges biologiques.

Proposée par le Parc national des Calanques et l’Office français de la biodiversité, l’exposition vous invite à emboîter le pas des scientifiques qui ont commencé à percer les mystères des canyons. Immersive et interactive, l’exposition se veut également une expérience citoyenne : initiatives et solutions pour la protection de cet écosystème fragile seront mis en lumière.

• Une tournée en Méditerranée
L’exposition revient à Marseille au terme de sa tournée en Méditerranée ! Parce que les canyons sont un bien commun partagé par toutes les côtes françaises de la Méditerranée, l’exposition a été conçue pour voyager et s’installer partout où ces vallées sous-marines ont été mise en lumière.

Elle a fait escale à Bastia à l’automne 2020 où elle a été accueillie par le Parc naturel marin du Cap Corse et de l’Agriate. Elle a ensuite mis le cap sur Collioure l’été 2021, dans le Parc naturel marin du golfe du Lion.

• Une invitation à un voyage dans l’inconnu…
Nous naviguons depuis plusieurs millénaires en Méditerranée, mer encerclée par les terres, par les hommes. Pourtant, sous la surface se trouve un monde qui n’a pas livré tous ses secrets. Qui sait à quoi ressemblent les paysages profonds et les êtres qui y vivent ?

Ces profondes entailles, qui naissent à quelques kilomètres à peine de la côte et plongent rapidement vers les abysses, abritent des trésors de biodiversité. Coraux blancs, éponges carnivores, grands cétacés… un bestiaire fabuleux peuple ces oasis de biodiversité. Et dans l’obscurité des profondeurs, bien d’autres créatures attendent d’être démasquées…

Grâce à l’expédition scientifique menée entre 2008 et 2010, leurs richesses sont enfin révélées !
Vous serez amené à vous interroger sur l’impact des activités humaines sur ces milieux d’exception. Solutions, initiatives, engagement citoyen… Au rendez-vous, de nombreux débats sur ces défis de demain.

• Une exposition immersive
Plongée au coeur des canyons invite le visiteur à partager l’expérience des hommes et des femmes qui ont participé à l’aventure à travers un parcours immersif de plus de 300 m².

Un vaste dispositif vidéo et un simulateur de plongée invitent à revivre une journée d’expédition en compagnie de scientifiques et de techniciens des missions.
Des images exceptionnelles prises au cours des plongées témoignent des richesses qui s’épanouissent dans le profond.
Des maquettes en volume et des modélisations 3D permettent de découvrir les phénomènes dynamiques qui modèlent les canyons et sont à l’origine de leur foisonnement de vie.
Un laboratoire grandeur nature propose de se glisser dans la blouse du scientifique, qui, de retour de mission, se plonge dans l’examen minutieux des échantillons qu’il vient de récolter.
Un casque de réalité virtuelle plonge le visiteur dans la troisième dimension, en totale immersion, pour découvrir l’éperon rocheux du canyon de Cassidaigne à 230 mètres de profondeur.
Effet garanti !

• Un parcours citoyen
L’exposition s’est donné deux missions : porter l’existence des canyons à la connaissance du plus grand nombre et alerter chacun sur la nécessité de les protéger.

On la retrouve :
– sur le Vieux-Port, avec une installation photographique,
– à l’Estaque, pour une visite exceptionnelle du Saga, le plus grand sous-marin civil du monde,
– à Mazargues, pour une déambulation dans les coulisses de la Comex, une entreprise spécialisée dans l’exploration des milieux extrêmes
– au Parc Chanot sur les Espaces Générations Nature lors du Congrès Mondial de la Nature de l’UICN (11-19 juin 2020).

Immersive et interactive, elle place le visiteur au coeur du parcours, l’invitant à la réflexion et à l’engagement citoyen. Des rencontres avec des chercheurs et des associations, qui oeuvrent en faveur de la protection des océans et de la biodiversité, sont organisées.

• Des canyons et des hommes
Engins de pêche fantômes, déchets plastiques, rejets industriels… Aucun des canyons explorés au cours des missions scientifiques n’est épargné par les pollutions d’origine humaine. Or, ces vallées abritent des écosystèmes fragiles, très sensibles aux perturbations. Il est donc essentiel de prendre conscience de leur importance. Pour le maintien de la biodiversité, bien évidemment. Mais également pour la pérennité de nos activités.

• Et demain ?
Grâce aux campagnes d’exploration, les canyons ont été identifiés comme des habitats exceptionnels. Désormais intégrés à des aires marines protégées, ils sont devenus des zones clés pour la surveillance du milieu marin et font l’objet d’un suivi régulier.

Mais cette aventure sous-marine ne fait que commencer. Des millions de kilomètres cubes restent encore à explorer. Et d’autres mesures de protection sont indispensables. Création d’aires marines connectées, gestion durable des activités humaines, lutte contre les pollutions en mer… les pistes sont nombreuses.

La transition vers la durabilité exige un engagement à tous les niveaux, qu’ils soit individuel, collectif ou associatif, national ou international… La construction d’une nouvelle citoyenneté maritime est urgente. Agissons !

En 2017, 15 000 scientifiques de 184 pays ont averti l’humanité sur les conséquences de l’effondrement de la biodiversité : « Le temps presse. Nous devons prendre conscience, aussi bien dans nos vies quotidiennes que dans nos institutions gouvernementales, que la Terre, avec toute la vie qu’elle recèle, est notre seul foyer. »