Arac Attack, Anne Bounias-Delacour

[apprendre à observer l’impermanence : relecture des collections du Frac sud]

Cette exposition invite à un décentrage du regard afin de considérer pleinement les merveilles données à voir par l’impermanence. En psychiatrie, une apophénie est une altération de la perception qui conduit un individu à attribuer un sens particulier à des événements banals en établissant des rapports non motivés entre les choses.

Le Frac Sud invite pour une nouvelle carte blanche dédiée à la jeune création le Pavillon Bosio, École supérieure d’arts plastiques de la ville de Monaco et l’Université Paris 1 Panthéon Sorbonne.

A partir d’un choix d’œuvres de la collection du Frac Sud, 8 étudiant.es du master Art et Scénographie du Pavillon Bosio et du master Sciences et Techniques de l’exposition de l’Université Paris 1, accompagné·es par leurs enseignants, imaginent un dispositif d’exposition pour son plateau expérimentations.
Plusieurs étapes rythmeront ce projet, à commencer par la visite du Frac Sud et la découverte de sa collection. La rencontre avec les différents pôles (Collection, Médiation et Centre de documentation recherche) permettra d’alimenter leur réflexion.
Le travail de conception curatoriale et scénographique, les études et l’élaboration du livret d’exposition se feront dans des échanges entre les étudiant·es des deux formations. La fabrication de la scénographie sera réalisée au Pavillon Bosio et installée à Marseille.

Le master Art et Scénographie du Pavillon Bosio et le master Sciences et Techniques de l’Exposition de l’Université Paris 1 Sorbonne ont initié en 2022 un partenariat pédagogique.
Basé sur la complémentarité de leurs formations et de leurs recherches, cette collaboration réunit les figures de commissaire, du scénographe et de l’artiste dans une expérience commune d’un lieu, d’un contexte et d’un corpus d’œuvres. En croisant une recherche pratique et théorique, l’objectif est d’inventer et d’expérimenter des expositions sur des formats ouverts et dans la proximité de l’évolution des œuvres et des publics.

Une expérimentation curatoriale et scénographique proposée par les étudiants du Pavillon Bosio de Monaco et de l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.

En partenariat avec l’Ecole supérieure d’arts plastiques Pavillon Bosio et l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.

Vernissage vendredi 2 février de 18h30 à 22h00

Parade – Parcours permanent du [mac] musée d’art contemporain de Marseille

Parade – Parcours permanent du [mac] musée d’art contemporain de Marseille - Culture Expositions - Rétrospectives Art contemporain Exposition - Musée d'art contemporain de Marseille [mac] - Spectacle-Marseille - Sortir-a-Marseille

Avec « Parade », le parcours permanent proposé pour sa réouverture, les chefs-d’œuvre du musée d’art contemporain de Marseille n’ont jamais été montrés avec autant d’ambition.

Le [mac] gagne en festivité et en surprise, pour une expérience encore plus absorbante !

La collection contemporaine des Musées de la Ville de Marseille est l’une des plus importantes de France, avec notamment des œuvres de Jean-Michel Basquiat, Niki de Saint-Phalle, César, Annette Messager, Robert Rauschenberg, Richard Baquié, Daniel Buren, Yves Klein… nous faisant voyager à travers 70 ans de création.

Le parcours s’est aussi enrichi de dépôts et prêts majeurs, concédés par le Musée National d’Art Moderne – Centre Georges Pompidou, le Centre National des Arts Plastiques, le Centre international de recherche sur le verre et les arts plastiques, le Fonds Régional d’Art Contemporain Provence-Alpes Côte-d’Azur et des invitations à des artistes émergents.

Des propositions inédites voient le jour grâce à un programme de restauration des collections considérable.

Résolument contemporain, le projet curatorial nourrit une réflexion à forte dimension pédagogique sur la classification de l’art à travers certaines de ses caractéristiques distinctives. Très actuel, le parcours dissout toute hiérarchie entre les pratiques créatives.

Le [mac] musée d’art contemporain de Marseille est né d’une collection exceptionnelle d’art moderne et contemporain originellement constituée par le Musée Cantini, qui, avec les collections de Grenoble et de Saint-Étienne compte parmi les plus importantes en province..

La collection du [mac] est éditée en ligne via le réseau national Videomuseum , Réseau des collections publiques d’art moderne et contemporain auquel adhère la Ville de Marseille.

► Consultez la collection du [mac] diffusée via Navigart :
www.navigart.fr/macmarseille/artworks

► Consultez Videomuseum :
https://www.videomuseum.fr

► Afin d’être certain(e) de pouvoir bénéficier de la visite complète de toutes nos salles d’exposition, nous vous invitons à contacter le Musée avant votre visite

► Toutes les visites et activités autour de l’exposition sont disponibles sur le site musees.marseille.fr

Ce monde et son contraire – Pop min

Ce monde et son contraire – Pop min - Culture Expositions - Rétrospectives Art contemporain Peinture Exposition - Espace d'exposition GT - Spectacle-Marseille - Sortir-a-Marseille

Le travail de peinture de l’artiste Pop min est une sorte de manifeste artistique, une remise en question de notre rapport à la vie, aux gens aux choses, mais aussi de l’organisation actuelle du monde. Ses toiles sont un concentré artistique en couleur et en matière, d’une conception antagonique, d’un renversement et de tous ses possibles, tant personnels que collectifs.

Vernissage mercredi 27 mars de 19h à 22h

L’eau des Comètes – Florent Groc – Manon Daviet – Francesc Ruiz Abad

L’eau des Comètes – Florent Groc – Manon Daviet – Francesc Ruiz Abad - Culture Expositions - Rétrospectives Art contemporain Peinture Exposition - Double V Gallery - Spectacle-Marseille - Sortir-a-Marseille

Artistes : Florent Groc – Manon Daviet – Francesc Ruiz Abad

Né en 1987, Florent Groc est un artiste peintre français qui vit et travaille à Marseille.
Née en 19, Manon Daviet est une artiste textile française qui vit et travaille à Paris.
Né en 1990, Francesc Ruiz Abad est un artiste peintre espagnol qui vit et travaille à Paris.

Les artsites seront présents le soir du vernissage.

Vernissage jeudi 8 février de 18h à 21h

Eastern’s view today – Benoit + Bo

Eastern’s view today – Benoit + Bo - Culture Expositions - Rétrospectives Art contemporain Exposition - Atelier-galerie Zemma - Spectacle-Marseille - Sortir-a-Marseille

Longtemps immergés en Asie et en Chine, puis en Belgique, Benoit + Bo, duo d’artistes franco-chinois présentent pour la première fois leur travail à Marseille.

Ils abordent la mondialisation vue de l’Est en pratiquant un joyeux détournement des codes de la Pop’culture asiatique. Réjouissante duperie de carnaval, la figure du masque (Happy Heads), produite à des échelles variables (un masque de 3 m de diamètre sera présenté), s’installe ou bien circule dans les espaces urbains, ou encore transfigure l’intimité professionnelle ou privative des participants lors de prises de vues en studio-photo mobile. Pratique de l’art de la rue, mais aussi, cartographies politiques, ou encore représentation taoïste et poétique du corps, ce géo-morphisme des pratiques urbaines se pose en héritage des formes contestataires des années 1960 et 70. Par un art de la fugue, Benoit + Bo nous offre un regard savant et populaire sur une carte du monde et une Humanité en profonds bouleversements.

En partenariat avec Marianne Cat Concept store Marseille.

Vernissage jeudi 15 février de 18h30 à 21h30

Des exploits, des chefs-d’œuvre

Des exploits, des chefs-d’œuvre - Culture Expositions - Rétrospectives Art contemporain Exposition - FRAC Cité de l'art contemporain, Mucem, Musée d'art contemporain [mac] - Spectacle-Marseille - Sortir-a-Marseille

L’art, aujourd’hui, ne peut que prendre en compte le sport, véritable fond d’écran de nos sociétés contemporaines.

À l’initiative du Frac Sud – Cité de l’art contemporain et à l’invitation de sa directrice Muriel Enjalran, le commissaire et critique d’art Jean Marc Huitorel est invité à concevoir une exposition dans trois institutions culturelles phares de la Région Sud et de la Ville de Marseille. « Des exploits, des chefs-d’œuvre » se propose d’interroger la relation de l’art au sport à travers plus de 200 œuvres de près de 100 artistes français et étrangers, où cohabitent fascination, critique et humour.

À l’approche des Jeux Olympiques et Paralympiques de 2024, dont certaines épreuves auront lieu à Marseille, ces questions du lien de l’art et du sport revêtent une actualité qu’il convient d’appréhender avec tous les outils disponibles. Il ne s’agit pas d’ajouter un supplément d’âme, une quelconque caution décorative aux compétitions sportives à venir, mais bien de se saisir de cette occasion pour tenter d’en interroger la nature et les occurrences par l’usage d’un certain nombre d’objets symboliques qui, chacun à sa manière, en permettent la lecture. Au-delà de toute visée démonstrative, il s’agit de proposer une manifestation qui soit à la fois support de réflexion, d’interrogation de certains attendus, et objet de délectation, occasion de plaisir.

La Région Sud Provence-Alpes-Côte d’Azur, partenaire principal du Frac Sud, et le ministère de la Culture, cofinanceur et garant de son label, font cercle autour de la Ville de Marseille pour proposer ce projet artistique et culturel d’envergure, s’inscrivant au cœur de l’Olympiade Culturelle. Labellisé par Paris 2024, il compte parmi les projets phares de l’Olympiade Culturelle en France, le seul de cette ampleur dans le champ de l’art contemporain.

—Commissaire général :
Jean-Marc Huitorel, critique d’art et commissaire d’expositions. Collaborateur d’Artpress et de Critique d’art. Auteur de nombreux ouvrages et d’expositions, en particulier sur les liens de l’art et du sport.

—Commissaire générale associée :
Muriel Enjalran, critique d’art et commissaire d’expositions. Directrice du Frac Sud – Cité de l’art contemporain

Il y a mille manières d’aborder le sujet de la relation entre l’art et le sport, étant entendu que, et bien que tous deux soient susceptibles de produire de la beauté, le sport n’est pas de l’art et l’art n’est pas du sport. Pour « Des exploits, des chefs-d’œuvre », titre générique du projet, trois entrées sont proposées aussi souples et poreuses que possible, qui correspondent aux trois lieux d’exposition.

Généreux, ces trois volets donnent à voir à la fois des œuvres issues de collections publiques, françaises et étrangères et de toutes nouvelles productions. Elle réunissent de façon inédite des artistes de différentes générations avec certaines œuvres présentées en France pour la première fois. Au Mucem, les œuvres des artistes invités dialoguent avec des objets du sport exceptionnels venant de la collection du musée mais aussi du Musée national du sport de Nice.

– AU MUCEM
Mucem – Fort Saint-Jean, bâtiment Georges Henri Rivière

« Trophées et reliques »
Au Mucem – musée des Civilisations de l’Europe et de la Méditerranée, avec « Trophées et reliques », on verra que le sport, comme l’art, s’inscrivent dans un certain nombre de croyances, la plupart fort anciennes, où se côtoient formes savantes et vernaculaires (savantes à leur heure) et que leur expérience est inséparable d’un ensemble d’artefacts dont l’efficacité repose assez largement sur la foi qu’on leur accorde. L’art se trouve alors au carrefour de l’adoration des reliques et du fétichisme attaché aux objets contemporains, qu’ils appartiennent à des stars ou à des obscurs qu’on veut ainsi distinguer. L’art comme le sport ici produisent de la mythologie.

Commissariat :
Jean-Marc Huitorel
Jean-Fabien Philippy

– AU FRAC
Au Frac Sud – Cité de l’art contemporain

« L’Heure de gloire »
Au Frac Sud – Cité de l’art contemporain, sous le titre « L’Heure de gloire », en clin d’œil au quart d’heure de célébrité wharolien autant qu’à l’héroïsme trop ignoré des artistes, se découvrira un espace à l’ambiance bigarrée au sein duquel vont s’entrechoquer culte de la performance et art de perdre, objets improbables, revendications de celles-là et de ceux-là qui luttent pour obtenir place et justice, le tout baignant dans les sortilèges de la littérature, du rire et des larmes, de la rigueur formelle et des fantaisies de sa contestation.

Commissariat :
Jean-Marc Huitorel
Muriel Enjalran

– AU MAC
Au [mac] musée d’art contemporain de Marseille

« Tableaux d’une exposition »
Au [mac], musée d’art contemporain de Marseille enfin, et pour reprendre le titre d’une composition de Moussorgski, « Tableaux d’une exposition », sera réuni un ensemble d’œuvres telles que les musées des beaux-arts les proposent, des peintures certes, mais des dessins également, des photographies tout autant. Sous une apparence de sages agencements, un panel d’objets le plus souvent minés, destinés non pas, nous insistons, à illustrer quelque thématique de circonstance, mais plutôt, par le biais du sport, à interroger certains régimes de représentation, à cerner cela même que le sport est susceptible de dire de l’art.

Commissariat :
Jean-Marc Huitorel
Stéphanie Airaud

Pascal Coolen – Une si jolie famille

Pascal Coolen – Une si jolie famille - Culture Expositions - Rétrospectives Art contemporain Peinture Dessin Exposition - Espace d'exposition GT - Spectacle-Marseille - Sortir-a-Marseille

Une si jolie famille
Sur les traces d’un passé
Dessins et peintures 2023

Vernissage mercredi 28 février de 19h à 22h

« La famille constitue l’ensemble de ces autres humains que nous disons être « les nôtres ». Ainsi, la photo de famille enregistre-t-elle le passage d’un assemblage hétéroclite à une assemblée familiale, d’un « tas » à un tout. en effet, comment se fait-il que cet attroupement de personnes d’âges comme de sexes différents, que cette déclinaison des générations réunies un instant pour une prise de vue, soient dits être une famille ? Pourquoi la photo de famille est-elle immédiatement identifiable comme une scénographie de la vie familiale ordinaire ? »

Jean-philippe pierron
La photo de famille
entre ressemblance et reconnaissance

Sonic protest Marseille

Sonic protest Marseille - Culture Expositions - Rétrospectives Festivals - Fêtes Art contemporain Exposition Festival - Ateliers Jeanne Barret - Spectacle-Marseille - Sortir-a-Marseille

Depuis 3 ans, Sonic Protest Marseille a lieu chez Jeanne Barret pour participer à cette grande aventure musicale et humaine. Nous sommes donc fier.ière.s de fêter avec toute l’équipe les 20 ans du Festival !

Avec Arthur Chambry ; Muon S (Jean bender & Anna Gaïotti) ; Undae Tropic and more …

Sonic Protest est un festival de musique improvisée, électroacoustique, bruitiste ou expérimentale, se déroulant annuellement depuis 2003.

Transport

Transport - Culture Expositions - Rétrospectives Art contemporain Exposition - Galerie Territoires Partagés - Spectacle-Marseille - Sortir-a-Marseille

Fois deux, les galeries Metaxu (Toulon) et Territoires Partagés (Marseille) accueillent 12 artistes

Rien n’est immobile, tout est vibrant.
Entre Marseille et Toulon deux lieux discutent pour accueillir des œuvres et proposer un regard qui oscille entre points de vue et espaces.

Dans ce balancement, Territoires Partagés et Metaxu proposent en résonance une dizaine d’œuvres qui interrogent le point fixe du regard.

Ce n’est pas seulement une double exposition mais aussi un glissement d’une œuvre à l’autre comme on transporte son envie d’explorer.

Une dizaine d’artistes évoquent l’évidence de l’ubiquité, et la nécessité des transports. Les œuvres se déploient dans les deux galeries comme un continuum où la distance est en suspension.

Eté culturel | Rouvrir le monde, avec toi

Eté culturel | Rouvrir le monde, avec toi - Culture Expositions - Rétrospectives Art contemporain Exposition - Galerie Château de Servières - Spectacle-Marseille - Sortir-a-Marseille

Lancé en 2020, l’été culturel est une opération nationale du Ministère de la Culture visant à soutenir des propositions artistiques et culturelles ayant lieu entre juin et octobre. La DRAC PACA la décline en résidences d’artistes Rouvrir le Monde afin de relier Culture et Loisirs pour tous – proposant des démarches participatives artistiques et culturelles menées par des artistes sur leur territoire.

Le Château de Servières coordonne les résidences d’artistes, fort de ses partenariats avec les centres socioculturels. En 2023, 22 projets ont été accompagnés. Cette exposition de restitution donne l’opportunité pour les artistes de présenter le travail réalisé pendant l’été au regard de leur pratique.

Exposition en hommage à Hélène Lorson, conseillère action culturelle et territoriale en charge des Bouches-du-Rhône, dont le soutien, l’investissement et l’exigence ont contribué à la mise en oeuvre et au succès du dispositif et des restitutions Rouvrir le Monde, Eté culturel.

Un dispositif de la DRAC Provence-Alpes-Côte d’Azur et du Ministère de la Culture

Nina Almberg Margaux Sirven Hélène Bellanger Sophie Blet Clara Devret Suzon Pinard Kiana Hubert-Low Alexandre Kato Marine Le Thellec Elsa Martinez Aurélien Meimaris Elvire Ménétrier Delphine Mogarra Rita Parker Léonard Rachex Laurine Schott Célia Trémori