Art contemporain à La Friche de l’Escalette

Art contemporain à La Friche de l’Escalette - Culture Expositions - Rétrospectives Architecture Art contemporain Sculpture Exposition - Friche de l'Escalette - Spectacle-Marseille - Sortir-a-Marseille

La Friche de l’Escalette rouvre ses portes tout l’été pour une nouvelle exposition .

Il est nécessaire de réserver pour profiter de ce site exceptionnel dans Le Parc des calanques sur les vestiges industriels d’une ancienne usine à plomb

Ce  »Parc de sculpture et d’architecture légère », offe donc la possbilité de découvrir un patrimoine méconnu associé à la création contemporaine.

À découvrir parmi les nouvelles œuvres :

• « Formes molles » – Baptiste et Jaïna
Dans les magnifiques espaces à ciel ouvert des anciens ateliers inaugurés la saison passée, le duo de jeunes sculpteurs/céramistes Baptite & Jaïna présente deux Formes molles, accumulation de formes biomorphiques se chevauchant, évoquant des coulées d’énormes bulles d’écume ou de lave, l’une d’un profond noir mat à reflets métalliques et l’autre d’une blancheur de sucre cristallisé.
Par ailleurs, leurs premières réalisations d’une collection de petit mobilier en céramique à la frontière de l’art et du design voient le jour. Une série de drôles de petits tabourets bas du modèle dit Tabouret assise tracteur, en terre cuite chamottée aux teintes naturelles ocre rouge, ocre jaune, noir mat ou blanc laiteux prend place dans le bungalow du Cameroun de Jean Prouvé, aux côtés de deux douzaines d’exemplaires de Patère Dorsale en porcelaine translucide disposées sur les cloisons tels un vol d’oies sauvages ou un squelette de serpent sinueux selon le sens d’accrochage.

• « Cabanes perchées » – Marjolaine Dégremont
Le public de la Friche de l’Escalette avait pu découvrir dès 2016 l’univers poétique de Marjolaine Dégremont avec Touching the sky, immense échelle de branches de buis surgissant d’une profonde fosse témoignant du passé industriel du site.
Elle montre cette année ses frêles Cabanes perchées d’une blancheur immaculée, posées de guingois sur des branches filiformes, brouillant la notion d’échelle. Sommes-nous devant des illustrations de contes enfantins, des maquettes architecturales, des nichoirs à oiseaux, des postes de guets ?

• « Bête endormie » – Lilian Daubisse
Lilian Daubisse sculpte le carton dont il tire des créatures fantastiques et de grands masques primitivistes.
Son énorme Bête endormie a trouvé refuge entre les portiques du Pavillon 6×9 de Jean Prouvé envahissant l’espace de la petite maison.

Journées Européennes du Patrimoine

Journées Européennes du Patrimoine - Culture Expositions - Rétrospectives Conférences - Débats Architecture Urbanisme Historique Conférence / Débat / Rencontre Exposition - Musées marseillais, nombreux lieux remarquables, monuments,.... - Spectacle-Marseille - Sortir-a-Marseille

Créées en 1984 par le ministère de la Culture, les Journées européennes du patrimoine ont lieu chaque année le troisième week-end de septembre.

Chaque année, un thème national apporte un éclairage particulier sur un aspect original ou innovant du patrimoine, favorisant des ouvertures inédites et des animations remarquables (visites guidées, démonstrations de savoir-faire, concerts, représentations théâtrales, circuits à thème). Il permet de fédérer les initiatives locales autour de cet événement et d’en structurer la communication.

Pour sa 39e édition, les Journées européennes du patrimoine auront pour thème le Patrimoine durable. Elles permettront de visiter des lieux de patrimoine, souvent exceptionnellement ouverts pour cette occasion! Dès le vendredi 16 septembre, le public scolaire pourra participer à l’opération « Levez les yeux ! » en partenariat avec le ministère de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports. Les élèves découvriront ou redécouvriront le patrimoine de leur région pour en apprendre l’histoire et les spécificités, sensibilisés à l’importance de sa protection et de sa valorisation.

#JournéesDuPatrimoine – 17 et 18 Septembre 2022

Le ministère de la Culture, ses partenaires et la Ville de Marseille se mobilisent pour donner à chacune et chacun l’occasion de se retrouver, de partager, d’apprendre et de s’émerveiller ensemble.

Le programme détaillé et toutes les informations bientôt sur marseille.fr

Collections permanentes – Musée des Arts décoratifs, de la Faïence et de la Mode

Collections permanentes – Musée des Arts décoratifs, de la Faïence et de la Mode - Culture Expositions - Rétrospectives Architecture Décoration Arts plastiques / graphiques Mode Exposition - Musée des Arts décoratifs, de la Faïence et de la Mode - Spectacle-Marseille - Sortir-a-Marseille

Dédié aux arts décoratifs, le musée présente dans les espaces du château Borély, une sélection de 2500 oeuvres : mobilier, céramiques, verres, tapisseries, objets d’art, objets exotiques rares, design et collections de mode, du XVIIIe siècle à nos jours.

Le visiteur découvrira des oeuvres mises en scène dans des « periods room » et des salles thématiques : superbes collections de faïence du XVIIIe siècle (des manufactures de Marseille et de Moustiers, entre autres) et du XIXe siècle (importante collection de céramiques de Théodore Deck,) grands ensembles décoratifs du peintre Louis Chaix, tentures de cuirs, papier-peint panoramique de la célèbre manufacture Zuber, suites de toiles peintes de Philippe Rey.

Le département Mode permet, selon l’actualité du musée, d’admirer les créations de Madeleine Vionnet, Pierre Balmain, Christian Dior, Yves Saint-Laurent, Elisabeth de Senneville, etc mais également de créateurs contemporains . Les présentations sont régulièrement renouvelées.

Des oeuvres de designers actuels, spécialement créées pour le musée, dont le lustre du grand vestibule réalisé par le designer Mathieu Lehanneur, les miroirs d’Hubert Legall ou les tapisseries de Laurence Aegerter, s’insèrent dans le parcours.

► Afin d’être certain(e) de pouvoir bénéficier de la visite complète de toutes nos salles d’exposition, nous vous invitons à contacter le Musée avant votre visite

► Toutes les visites et activités autour de l’exposition sont disponibles sur le site musees.marseille.fr