Le Mauvais Œil 61 : Fissure

Culture Expositions - Rétrospectives Exposition

Du 22/06 au 09/09/2022 
Ouverture le lundi, mardi, mercredi, jeudi et vendredi de 10h à 12h et de 14h à 17h. Le samedi et dimanche de 14h à 18h.

Friche Belle de Mai
Emre Orhun - Le Mauvais Œil 61 : Fissure - Le Dernier Cri -Friche Belle de Mai

Le Mauvais Œil 61 : Fissure

Friche Belle de Mai
Quand ?
Du 22 Jui 2022 au 9 Sep 2022

Du 22/06 au 09/09/2022

Ouverture le lundi, mardi, mercredi, jeudi et vendredi de 10h à 12h et de 14h à 17h. Le samedi et dimanche de 14h à 18h.

Combien ?
Gratuit
Où ?
Friche Belle de Mai

Un rêve en huis-clos, dans des maisons et des appartements délabrés et lugubres, qui ont des portes qui se multiplient à l’infini.

Emre Orhun
Emre Orhun est un illustrateur de nationalité turque, né en Chine, lyonnais d’adoption depuis 1993, formé au dessin à l’Ecole Emile Cohl (Lyon) d’où il a été diplômé avec félicitations en 1998. Depuis 2005, il est retourné à l’Ecole Emile Cohl, cette fois-ci pour enseigner la bande-dessinée et l’illustration.

Pour ses illustrations et dessins, il utilise le plus souvent la technique de la carte à gratter qu’il a vu pour la première fois dans une bd du dessinateur underground Thomas Ott. Il n’hésite pas à varier les plaisirs en utilisant des techniques plus traditionnelles comme le crayon, la plume, l’acrylique et la gouache, mais aussi l’informatique pour des peintures numériques.

Préférant l’art populaire et sans frontières, il a travaillé pour différents supports comme l’illustration jeunesse, le dessin de presse, la bande-dessinée, des affiches, des couvertures et des pochettes d’albums… Mais aussi, toujours et régulièrement, en produisant des dessins dans le seul but de les exposer. Il a publié un grand nombre d’albums pour l’édition jeunesse comme Dr Jekyll et Mr Hyde (Grimm Press – Taïwan), Le Chant des Génies (Actes Sud) ou Pierre Noël (éd. Sarbacane) mais travaille aussi régulièrement pour la presse nationale (Le Monde, XXI, Libération…).

En parallèle de son travail d’illustrateur, il aime produire des séries de dessins personnels en vue de les exposer. Il a fini en 2010 un projet de bande dessinée, Erzsebet, en collaboration avec Cédric Rassat, pour les éditions Glénat. En 2011, il a été en résidence pendant 6 mois à la Maison des Auteurs d’Angoulême pour travailler sur son projet de bande-dessinée Medley. Toujours chez Glénat, il a sorti un nouvel album avec le même scénariste : La Malédiction du Titanic en Mars 2012. A paru en Juin 2013 : un livre d’image, Les Vies Imaginaires chez Le Dernier Cri / Marseille. Derniers ouvrages, paru en 2016 : Medley, bande-dessinée de 150 pages aux éditions Même Pas Mal / Marseille et en 2018, la version illustrée du roman Kinyas ve Kayra de Hakan Günday, auteur turc ayant reçu le prix Médicis Etranger en 2016.

« Ce projet est né de l’envie de retranscrire le rêve récurrent que je fais depuis des années.  »

« Je croise souvent des personnages dont je n’arrive pas à distinguer clairement les visages en raison de l’obscurité des pièces. Puis leurs traits changent en un clin d’oeil sans que je puisse les saisir. Pour retranscrire ce rêve récurrent, j’ai d’abord réalisé une série de 25 dessins automatique où j’ai laissé errer ma plume au gré de mon inconscient, un trait amenant un autre, un dessin appelant le suivant. Ces encres m’ont servi de base pour les vingt grands dessins en carte à gratter que j’ai dessinés par la suite et qui m’ont pris pas moins de trois ans à réaliser : au vu du format plutôt grand pour cette technique longue et exigeante qu’est la carte à gratter, chaque dessin me prenait à peu près trois semaines pour les finir et pour donner vie aux personnages étranges qui les habitent. Véhicules de mon exorcisme. »
Emre Orhun

Vernissage mercredi 22 juin à 18h.

Une proposition de Le Dernier Cri.

Publié par : Ville de Marseille