Festival « avant le soir » au Jardin Benedetti

Culture Concerts - Opéras - Soirées Spectacles - Cirques Théâtre - Café-théâtre Divers arts Concert Théâtre Danse

Mardi 2 juillet 2024 de 18h30 à 20h.

Jeudi 4 juillet 2024 de 18h30 à 20h.

Mardi 9 juillet 2024 de 18h30 à 20h.

Mercredi 17 juillet 2024 de 18h30 à 20h.

Lundi 22 juillet 2024 de 18h30 à 20h.

Vendredi 26 juillet 2024 de 18h30 à 22h.

Jeudi 1er août 2024 de 18h30 à 20h.

Lundi 5 août 2024 de 18h30 à 20h.

Vendredi 9 août 2024 de 18h30 à 20h.

Mardi 13 août 2024 de 18h30 à 20h.

Mercredi 21 août 2024 de 18h30 à 20h.

Jardin Benedetti
Festival Avant le soir mairie 1 et 7 arr.

Festival « avant le soir » au Jardin Benedetti

Jardin Benedetti
Quand ?
Du 28 Juin 2024 au 21 Aoû 2024

Mardi 2 juillet 2024 de 18h30 à 20h.

Jeudi 4 juillet 2024 de 18h30 à 20h.

Mardi 9 juillet 2024 de 18h30 à 20h.

Mercredi 17 juillet 2024 de 18h30 à 20h.

Lundi 22 juillet 2024 de 18h30 à 20h.

Vendredi 26 juillet 2024 de 18h30 à 22h.

Jeudi 1er août 2024 de 18h30 à 20h.

Lundi 5 août 2024 de 18h30 à 20h.

Vendredi 9 août 2024 de 18h30 à 20h.

Mardi 13 août 2024 de 18h30 à 20h.

Mercredi 21 août 2024 de 18h30 à 20h.

Combien ?
Gratuit
Où ?
Jardin Benedetti
  • Adresse : 10 Bd de la Rade - 13007 Marseille
  • Y aller

Le festival Avant le soir c’est en 2024 le retour d’une programmation ambitieuse confiée à Didascalies&Co. Comme les années précédentes, ces formes artistiques s’inscrivent dans des lieux ouverts, des jardins, des places et cette année, un musée.

Programme pour le jardin Benedetti en juillet et août :

* 28 juin – théâtre : A la Bon’heur – L’Auguste Théâtre
Quatre comédiennes-chanteuses joviales et impertinentes nous donnent en chantant la recette du bonheur. Une dizaine de chansons, mordantes et pleines d’humour, mènent la danse et, tour à tour , ces artistes au look choc et déluré proposent et commentent les mille et une manières d’être heureux.

* 2 juillet – danse : Bulle Chorégraphique, Cie Mouvimento
Suspendue dans le temps, la bulle chorégraphique propose une immersion intimiste où l’interprète se donne à voir telle une statue mouvante sur son socle de terre. Elle créée un contrepoint au foisonnement de la ville. Le public est invité à se déposer et à contempler le mouvement organique du vivant dans un apaisement collectif.

* 4 juillet – concert : l’Echo des Sphères – Musica Ex Anima
L’Italie au XVIIe siècle se fait le fer de lance d’un style nouveau (« Nuovo Stile ») : la monodie accompagnée. Cette manière de chanter avait pour but de plonger l’auditeur dans les affects les plus variés et les plus antagonistes possibles: l’amour, la colère, la jalousie, la compassion, la folie, la peur, la douceur.

* 9 juillet – concert : Trio Sayat
Familiers du répertoire classique et de la création contemporaine, avec le trio Sayat, ils créent un espace d’expression original et onirique, entre compositions originales et improvisation, qui puise son inspiration dans la musique arménienne, et plus généralement d’Asie mineure.

* 17 juillet – concert : Jass Quartel – Moldy Figs – The Swing Mafia of Mars
Inspiré par le quartet de Ruby Braff et Georges Barnes, le Jass Quartel, groupe de swing du sud de la France, vous embarque dans un jazz épuré et festif. Quatre musiciens du collectif Moldy Figs, issus de diverses contrées, s’associent autour d’une musique indémodable, traversant les styles et les temporalités.

* 22 juillet – théâtre : La piqûre du Taon / Socrate is Back, Cie Hangar Palace
C’est quoi la philosophie ? À quoi ça sert de se poser des questions ? Comment vivait Socrate ? Quelle était sa méthode ? Pourquoi dialoguait-il et avec qui ? En quoi est-il si important aujourd’hui ? En quoi sommes nous tous un peu les enfants de Socrate ?

* 26 juillet – danse : « De beaux draps », Kartoffeln
Monsieur et Madame plient un drap. Comme d’habitude. Mais comme d’habitude, les gestes répétés du quotidien déraillent, le drap conjugal s’emballe, devient incontrôlable. Ce spectacle sans paroles évoque ce qui, au sein d’un couple, nous lie et nous relie, nous tient et nous retient. Portés par l’accordéon, danse et théâtre burlesque s’entremêlent. Un voyage exotique en terre familière, pour petits et grands.

* 1er août – théâtre : Quelques quintessences, 5 leçons et demie de Pantagruelisme, Cie en Devenir
Après Dira Canam en 2021, En devenir 2 est de retour avec un travail à partir de l’œuvre de Rabelais. Loin des idées reçues de personnages ivrognes et baffreurs, Rabelais nous apparaît dans toute son intelligence et son radical désir d’un monde autre. Sa puissance, c’est de nous partager sa pensée audacieuse dans un rire énorme qui emporte avec lui toutes formes de passions tristes.

* 5 août – théâtre, cinéma : Cinéroman – Cie Emile Saar
Juste avant la projection d’un film, deux actrices, deux passionnées de cinéma, nous font vivre leur passion en rejouant, décrivant, se baladant dans des plans ou des scènes de cinéma qui les ont marquées. La frontière entre la réalité et la fiction devient alors toute poreuse, l’une et l’autre ne faisant plus qu’une, à l’image de toute passion.

* 9 août – théâtre : « Modeste proposition en faveur d’un cannibalisme raisonné », Cie L’Art de Vivre
Dans ce pamphlet brutal et mordant, Jonathan Swift dénonce la dégradation sociale de son pays, l’Irlande. En s’appuyant sur les chiffres et statistiques avancés au quotidien dans la presse et les médias, la version « moderne », férocement drôle et cynique, se propose de tirer les ultimes conséquences des idées avancées par les défenseurs de l’ultralibéralisme du 21ème siècle.

* 13 août – concert : « Désaccords parfaits », Ensemble Télémaque
Après Desperate Singers et Corpus Fictif, l’ensemble Télémaque propose ce troisième opus où le parfum décapant du théâtre de l’absurde flotte encore et nous entraine avec noirceur et humour dans un monde musical étrangement peuplé !

* 21 août – danse : Histoire d’eux, Cie Itinérrances
Il s’agit d’un face à face amoureux entre rêve et réalité, d’où se dégage l’imminence d’une rencontre.
La bande son, les textes teintés d’humour de l’auteur, les différents états que traversent les danseurs contribuent à nous entraîner dans ce chassé-croisé amoureux où la temporalité de l’un n’est pas toujours celle de l’autre.

Publié par : Office de Tourisme des Loisirs et des Congrès de Marseille

Dans le cadre de
Gratuit

L’Été marseillais

Scène sur l'eau Hôtel de Ville et dans tous les quartiers de Marseille