Elles ! Femmes artistes dans les collections des musées de Marseille

Culture Expositions - Rétrospectives Art moderne / contemporain Historique Peinture Sculpture Sciences humaines et sociales Exposition

Du 06/12/2023 au 27/07/2024 sauf les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre.
Fermé le lundi.
Visites libres : du mardi au samedi de 16h à 18h

Pour les individuels : accueil les mercredis et samedis à 14h.
Pendant les vacances scolaires, accueil les mardis, mercredis, jeudis, vendredis, samedis à 14h.
Sur réservation, par téléphone.

Fermeture hebdomadaire les dimanches et tous les lundis.

Musée des Enfants - Préau des Accoules
Atsuko Tanaka, Peinture, 1962 - Musée Cantini © Kanayama Akira and Tanaka Atsuko Association © Musées de Marseille - photographie Claude Almodovar et Michel Vialle - Ville de Marseille

Elles ! Femmes artistes dans les collections des musées de Marseille

Musée des Enfants - Préau des Accoules
Quand ?
Du 6 Déc 2023 au 27 Juil 2024

Du 06/12/2023 au 27/07/2024 sauf les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre.

Fermé le lundi.

Visites libres : du mardi au samedi de 16h à 18h

Pour les individuels : accueil les mercredis et samedis à 14h.

Pendant les vacances scolaires, accueil les mardis, mercredis, jeudis, vendredis, samedis à 14h.

Sur réservation, par téléphone.

Fermeture hebdomadaire les dimanches et tous les lundis.

► Ouverture exceptionnelle samedi 18 mai jusqu'à 23h dans le cadre de la Nuit européenne des musées.

Combien ?
Gratuit
Où ?
Musée des Enfants - Préau des Accoules
  • Adresse : 29 Montée Des Accoules - 13002 Marseille
  • Y aller

« Femmes, ne serait-il pas grand temps qu’il se fît aussi parmi nous une révolution ?
Les femmes seront-elles toujours isolées les unes des autres, et ne feront-elles jamais corps avec la société, que pour médire de leur sexe et faire pitié à l’autre ? »
Olympe de Gouges (1791)

Après la Révolution française, la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen affirme que « les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits » mais semble oublier les femmes qui n’ont pas le droit de vote ni de monter à la tribune. Comme une réponse, en septembre 1791, Olympe de Gouges rédige la Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne avec l’intention de faire reconnaître l’égalité entre les femmes et les hommes. Cette lutte est toujours d’actualité en Europe et, au-delà, dans le monde entier.

Comme un miroir de la société, l’art a longtemps refusé leur juste place aux femmes et aux créatrices. Jusqu’au XIXe siècle, celles-ci étaient écartées de l’apprentissage de l’art dans les ateliers de peinture et sculpture. Il ne leur était ainsi pas possible d’accéder aux classes de dessin où posaient des modèles nus, la morale de l’époque ne l’autorisant pas. Et si certaines femmes artistes sont parvenues à mener une carrière, bien souvent en lutte contre leur propre société, l’histoire de l’art les a souvent effacées. Célébrer leur empreinte dans l’histoire de la création, faire connaître leurs œuvres majeures, les reconnaître à l’égal des hommes est aujourd’hui un défi pour les musées dans le monde !

La nouvelle exposition du Préau des Accoules souhaite leur rendre hommage. Elle ambitionne, plus largement, d’interroger la question du droit des femmes, de la lutte pour les égalités de genre et la défense de la liberté d’accès à la création pour toutes et tous.

Le pouvoir des femmes dans les sociétés

Un premier volet du parcours qui sera proposé au jeune public abordera ainsi la question des droits dans une dimension sociologique, ethnologique et culturelle l’évolution des droits des femmes dans la société, à l’aide d’une frise chronologique. A l’opposé des traditions occidentales, seront ainsi valorisées les sociétés matrilinéaires existantes représentées par les collections Musée d’Arts Africains, Océaniens, Amérindiens. Cette ouverture à la diversité des points de vue et des imaginaires sociaux sera un préambule à la découverte de certaines artistes majeures dans les collections des Musées de Marseille.

Le pouvoir des femmes dans la création artistique

La deuxième salle d’exposition mettra à l’honneur le travail des femmes dans la création artistique des XXe et XXIe siècles au travers de nombreuses techniques : sculptures, tableaux, photographies, céramiques, installations et vidéo. Des créations originales d’artistes du monde entier seront présentées : Laure Garcin, Louise Nevelson, Germaine Richier, Maria Helena Vieiria da Silva, Geneviève Asse, Niki de Saint Phalle, Fatima Haddad dit Baya, Atsuko Tanaka, Judith Bartolani, Ghada Amer et Marie Bovo.

Les œuvres présentées dans cette nouvelle exposition, proviennent des riches collections des Musées de Marseille et du Fonds Communal d’Art Contemporain. A travers elles se dessinent l’histoire d’une personnalité artistique singulière et celle de son époque, pour évoquer la question du féminisme, les coopérations entre créatrices, la place accordée au corps et à sa représentation. Des dispositifs ludiques seront proposés au jeune public pour mieux découvrir le sujet et s’approprier le patrimoine des Musées de Marseille.
Tarifs : entrée gratuite

Dans le cadre de l’Olympiade Culturelle.

Publié par : Ville de Marseille